Kraouette la cigogne interroge l'auteur du site :

D’où provient se désir de devenir cheminot ?

D’après mes lointains souvenirs, je me souviens d’un magasine « le dico des métiers », je ne savais pas du tout quoi faire et cette page sur les conducteurs de train m’a interpellée. Ca y est c’est ça que je veux faire, depuis ce jour, je nourris cette envie quotidienne de devenir conducteur de train

Quel est ton parcours pour y arriver ?

Je n’étais pas très fort à l’école, un passage en seconde générale autorisée de justesse mais une seule envie devenir cheminot. Une voisin (je crois qui était contrôleur) a donné un ma chère maman un prospectus présentant une nouvelle formation qui allait ouvrir, un BEP MSMA en alternance à la SNCF, la tentation était forte je décide de déposer les dossiers de candidatures et c’est partit pour différents tests que les cheminots appellent P1, P2, P3, P4 (tests psychotechniques, psychologues, motivations et visite médicale). Mon premier pied était en train de passer le barrage pour devenir cheminot, c’était en 1999-2000 La suite de mon parcours ici :

Qu’apprécies tu dans cette entreprise ?

Tous les gens que j’ai côtoyés depuis le premier jour de ma formation à l’âge de 16 ans ont su me montrer ce qu’ils avaient dans leur cœur, c'est-à-dire l’amour de l’entreprise, l’envie de bien faire, l’entraide, la volonté de former les jeunes, la culture d’entreprise, l’engagement dans la sécurité des circulations. J’aime bien ce dicton :

La SNCF, tu l’aimes ou tu la quittes !!!

Quel est ton souhait ?

Mon plus grand rêve était de devenir conducteur comme vous l’avez sûrement compris. Mais de gros doute plane sur mon aptitude à la sécurité. Alors j’assure mes arrières et je continue mes études pour avoir un bagage quoi qu’il arrive.
Si je ne peux pas devenir Cadre Traction, je me redirigerais sur la filière Gestion des moyens ou dans les études de dessertes etc….
Il faudra bien que je digère ça un jour. Mais je ne suis pas encore près à faire la démarche, j’y crois encore un peu.

Quel est t-on plus grand regret ?

A part bien sur ne pas être conducteur vous l’aurez compris, je suis vraiment déçu d’un de mes formateurs de bac pro en qui j’avais confiance. Quand j’ai eu besoin de lui, il m’a laissé tomber et m’a même dénigré auprès d’autres apprentis comme moi.
J’espère devenir son chef un jour…. Non je rigole en plus je n’ai aucune envie de retourner au matériel. La traction m’apporte beaucoup plus.